Heureux !En ces temps turbulents où les média et les politiques nous prennent la tête bien avant l'heure, je vous confie ici des textes écrits il y a quelques année dans un cahier vert (pouvait-il être d'une autre couleur ?). D'aucuns diront qu'il s'agit de philosophie. Je n'ai pas cette prétention ; il s'agit juste de recettes simples et qu'il ne coûtent rien d'essayer. Au passage "bonheurisateur" est un mot inventé (bien avant que ce ne fût à la mode), ne le cherchez pas dans votre dictionnaire, il ne figure que dans le mien !

Bonheurisateur : n.m. Petite machine en forme de cahier pouvant rendre les gens heureux. « Comme le vaporisateur fait passer de l’état liquide à l’état gazeux, le bonheurisateur fait passer de l’état liquide à l’état heureux ».

REGLE N°1 :
Primordiale ! Forcément puisqu’elle est la première !

Je suis heureux parce que je suis important.

Je sais, ça va vous paraître très égoïste et prétentieux. En fait, cela ne l’est pas du tout. C’est une évidence ! Pour être heureux, il faut d’abord être. Si on considère que l’on n’est pas important, voire que l’on est rien, alors on n’est pas. Si on est, alors on est forcément important, comme chaque grain de sable qui forme la plage. Si on enlève un seul grain de sable, la plage n’est plus la même. Si on enlève tous les grains de sable, il n’y a plus de plage. Le jour où une personne a conscience qu’elle est importante, aussi importante que n’importe quelle autre, aussi nécessaire que l’autre pour que le monde soit monde, ce jour-là elle a fait un grand pas vers le bonheur. Vers SON bonheur !

Phrases importantes :
« Parce que je le vaux bien ! » (l’Oréal)
« I’am the king of the world ! » (Titanic)

Phrases à bannir :
« Je n’y arriverai jamais. »
« A quoi ça sert ? »
« Tu ne m’aimes pas. »

A suivre...