Deuxième jour sans tabac dans les lieux publics.... et les entreprises.

Perso ça ne change rien. Mais je me dis qu'il va y avoir des conséquences :

La première, inévitable et à laquelle n'ont peut-être pas pensé nos élus, c'est la baisse de chiffre d'affaires des fabricants/remplissseurs de machine à café. La cigarette est souvent associé au café, et la petite pause autour de la machine va se faire rare. Les vrais accros (au café !) sortiront avec leur gobelet à la main, mais il n'en prendront qu'un au lieu de deux. Il reste que la consommation de café va sûrement suivre la consommation de tabac, surtout les jours froids, pluvieux, venteux, neigeux (ça en fait des jours à se faire suer à sortir pour fumer !). J'espère que ça ne va pas mettre des gens au chomage, sinon ce serait un effet pervers.

La deuxième me parait plus réjouissante. c'est la convivialité qui va se développer dans les villes. Les fumeurs vont sortir ensemble, au même moment, et se retrouver sur le trottoir, faire quelques pas, discuter avec les fumeurs des sociétés voisines.
Un retour aux sources en quelque sorte, en ces temps où les gens d'un même village se parlaient dans la rue.
On peut rêver : peut-être que les entreprises intalleront un jour des bancs, une table sur le trottoir. Peut-être que les pauses-clopes ressembleront aux papotages de nos chères mères/grand-mères sur un coin de pas de porte entre deux coups de chiffons. Une nouvelle relation sociale est en train de naître !