Bon, ok, quand je dis la collection, c'est pas terrible en quantité. En fait elle en a trois...



Mais ce sont des objets tellements beaux que je ne peux pas m'empêcher d'en parler ici. Sa collection d'éventail, c'est quelque chose. Parce que chacun d'eux évoque un souvenir, la personne qui lui a offert. Et puis ce sont des objets tellement beaux, qui ont demandés tant d'heures de travail aux artisans passionnés qu'on ne peut qu'admirer ce travail.



Il y a quelques temps, nous sommes allés à Méru (Oise). C'est la commune où partiquement toute la production française d'éventail a été fabriquée. La conception de ces objets se faisait à Paris, mais les petites mains qui intervenaient pour la fabrication étaient à Méru. Il y a avait pas moins d'une vingtaine d'ouvriers différents, avec chacun leur spécialisation, qui concouraient à la fabrication d'un éventail. Des ouvriers auxquels on demandait un travail précis, minutieux, presque un travail d'artiste pour fabriquer cet accessoire si prisé des dames d'antan.



Quand on visite l'ancienne usine, on est émerveillé par les méthodes de fabrications, par la précision, la finesse des objets. On est fasciné par le temps qu'il fallait passer pour produire ce magnifique objet. Il n'est qu'à regarder les détails de cette dentelle, la finesse et la précision de ces découpes pour imaginer les artisans au travail.



Les trois éventails sont soigneusement rangés dans des boites. Ils ne prennent pas souvent l'air. Mais quand elle les ouvre, quel bonheur !