Comme promis les photos et la vidéo de Paris Roubaix comme si vous y êtiez.

Nous sommes partis vers 16h00, direction Gruson où on gare la voiture dans un petit coin pas trop connu. Et puis un quart d'heure de marche pour arriver à l'avant-avant-dernier secteur pavé, l'un des plus long. Au sac à dos : Tom, à l'appareil photo : Antonin, guide : Jean-Louis. Bien sûr nous êtions un peu en avance, mais on ne peut jamais prévoir l'avance ou le retard des coureurs. On en profite pour regarder le folklore ; les géants au détour des routes, les joueurs de vielle et leurs vieilles chansons, le papy et la mamie sur leur fauteuil de camping avec le parapluie en guise de parasol...

Puis c'est le passage du premier échappé (O'Graddy qui sera le vainqueur), suivi pas très loin de quelques autres, dont le fameux Boonen acclamé en son pays de Flandre. Une crevaison pratiquement sous nos yeux provoque un bouchon dans les voitures suiveuses, tandis qu'un coureur en profite pour se faufiler entre les spectateurs et les voitures, juste sous notre nez. Beaucoup de poussière car il n'a pas plu depuis longtemps, et les coureurs doivent faire le choix stratégique : les pavés et leurs vibrations ou les bordures où se cachent les cailloux accérés. Tout ce petit monde passe à vive allure (même à une allure de fou !). Il nous reste les bruits d'une ambiance unique au monde et les images d'une passion renouvelée tous les ans.

Les photos sont dans la galerie ci-contre. La vidéo est ici :


(filmée par Antonin avec son APN)