Rectificatif à mon billet précédent : en Bretagne, il ne pleut pas tous les jours. C’est aujourd’hui le troisième jour consécutif sans pluie (ou presque, on va passer le « grain » de 2mn qui suffit à nous mouiller, mais qu’on oublie aussitôt).

Qui dit Bretagne, dit bateau. Et des bateaux on en a vu beaucoup (mais le seul qui ait tenu le coup s’appelait « les copains d’abord »…). Le nombre de bateaux en Bretagne est impressionnant. Toute sorte de bateaux, du simple kayak de mer, en passant par la barque et le Bombard, pour aller jusqu’aux bateaux de pêche (le sinago notamment) et aux bateaux de plaisance à voile ou à moteur. Quand je dis qu’il y en a beaucoup, c’est vraiment beaucoup. Si l’occupation moyenne du plaisancier est de rester à quai et de pique-niquer sur son bateau, on voit aussi une flotte impressionnante en mer.



Dimanche dernier, nous avons donc pris un bateau pour faire le tour du golfe du Morbihan avec escale à l’île aux moines. Nous y avons vu cette étonnante église d’inspiration espagnole, mais également bon nombre de monuments typiquement bretons.



En marins inassouvis (on ne rigole pas !), nous avons récidivé lundi. Nous sommes allés à Quiberon, lieu de départ d’une balade en mer en voilier. Cette fois, on ne s’est pas contenté des côtes puisqu’on a fait près de cinq heures de voile, destination l’île de Houat et retour. De quoi prendre un bon bol d’air marin et une bonne dose de sel. Il ne faisait guère que 15 degré, mais le temps était agréable avec un vent de force 4 ou 5 qui nous poussait à une bonne vitesse. Les marins d’un jour se sont quand même bien couvert - au cas où ;-) -.