En revenant de Larnagol, nous nous sommes arrêtés à Montdidier (Picardie) pour récolter le miel.

Quelques décennies en arrière, avant la guerre, mon arrière-grand-père Ernest dit Panesse exerçait déjà le passe-temps d’apiculteur. Il pose ici pour la postérité avec mon père (à l’extrême gauche, assis).



Les outils qu’il utilisait alors sont passés de génération en génération ; d’abord mon grand-père ; aujourd’hui mon père. Seule entorse à la modernité, le couteau à désoperculer électrique s’est vu adjoindre un transfo. Il faut dire qu’à l’époque on ne connaissait que le 110 V !

Ce fut l’occasion pour Tom et Antonin d’approcher de près le rucher, de voir les ruches ouvertes et d’entendre le bourdonnement des milliers d’abeilles à qui nous avons honteusement piqué le miel. Et pour continuer dans l’éducatif, on a eu le temps de faire tout le cycle d’extraction, filmé et photographié avec frénésie par Antonin.

Désoperculer les cadres, extraire le miel à la centrifugeuse (à main !), filtrer avec une infinie patience, attendre que le produit fini coule goutte à goutte. C’est avec plaisir que nous avons accompagné mon père dans la reproduction de gestes transmis de père en fils, gestes simples et tant de fois répétés pour à la fin un bonheur simple : le miel ! hmmm !


Le miel
envoyé par Jean-Louis

(photos par Antonin, film par Jean-Louis)