Je pourrai faire la p’tit guide des hôtels de la région sud de Paris.

Après Tokyo Hôtel, voici Zone Hôtel.

Au départ l’intention était bonne : trouver l’hôtel le plus proche de chez mon client. Quate mois que j’essaie, mais jamais une place libre pour moi . Aujourd’hui j’ai enfin réussi.

L’énorme avantage de cet hôtel , c’est la distance : 500m à tout casser. Pas de bouchon, grasse mat’ + 15mn ! le pied ! En principe !

J’arrive : accueil par une dame dont je ne soupçonne même pas le pays d’origine tant son accent est loin de tout ce que je connais, mais bon… Je monte. Sur le palier, deux sacs poubelles, ou plutôt sacs transparents style carrefour, plein de déchets et de nourriture. Z’ont pas encore fini le ménage ? pourtant il est passé 19h00 ???

Entrons. Aspect moyen, style deux étoiles, mais c’était affiché, pas de surprise. La vue, c’est côté rue, c’est à dire RUE, avec rond-point, bus, plein de voitures. En prime les avions qui « va-et-viennent » (pourvu que je prenne pas un Concorde sur la tête !). La vue c’est aussi la ligne à haute tension : Ca c’est une ligne HT ! y’a au moins cinquante fils sur le même poteau ! Décidemment Paris me stupéfiera toujours par son immensité ( et l’immensité de la connerie des gens qui persistent à y habiter).

Comme souvent je commence par prendre une bonne douche pour me décrasser de la journée. Enfin, je veux prendre une douche, mais pas de serviettes !!! Coutume locale ou oubli ? moi, je n’en prends jamais quand je vais à l’hôtel (je sais c’est pas malin, mais on paye quand même pour quelque chose, non ?). Vais quand même pas m’essuyer avec ma chemise sale !

Allez, je vais me renseigner. Le téléphone : Ah ben non, y’a pas d’appel de l’accueil ! Bon, je vais descendre. Je veux refermer la porte à clef derrière moi, mais impossible. Un essai, deux essais, dix essais, j’ai trouvé, il faut un peu baisser la poignée pour fermer la porte à clef ! Quand on sait, c’est facile ! Quand on sait pas, on a l’air con dans le couloir !

La dame me dit que c’est un oubli. Ca me rassure avec l’hôtellerie française. Elle monte et me ramène les serviettes. La douche est du genre « tout ou rien ». Vous ne connaissez pas ? J’ouvre l’eau chaude : c’est chaud. Normal ! J’ouvre l’eau froide : c’est froid ! Bon ! Moins de froid : c’est chaud ! plus de chaud : ça brûle ! plus de froid : ça gèle ! Tout est dans la doigté, mais alors style conduite de Jaguar ou de Ferrari : juste une petite touche pour doser. Moi j’ai pas trop l’habitude des Ferrari !

Je voulais manger au restau de l’hôtel (flemmard la gars), manque de pot il est fermé en août ! J’ai vraiment tout faux sur ce coup-là !

Finalement 15mn de route pour un Ibis ou un Novotel, c’est pas con !