Dimanche, balade à Saint Jans Cappel

La fête des moissons, c’est l’événement à ne pas rater dans la flandre française profonde. Tellement à ne pas louper que ça fait dix ans qu’on dit qu’on va y aller, et ça fait dix ans qu’on n’y va pas.
Alors hier, on s’est décidé. Surtout qu’il n’y a finalement qu’une trentaine de kilomètres pour aller dans cette Flandre magnifique.

D’abord la fête : c’est une manifestation qui voit passer plus de 10.000 visiteurs sur 6 hectares d’animations. Cela va des moissons à l’ancienne, aux labours, à la fabrication du beurre, en passant par les artisans, les danses folkloriques et les ventes de produits régionaux.



Les éternels sabotiers et dentellières sont bien sûr de la fête.





Et puis il y a les chevaux, des vrais de vrais comme on en voyait autrefois dans toutes les fermes, avant le temps des tracteurs.





Il y a aussi les charrues (les deux chevaux de l’époque !). On a choisi de montrer les moins ordinaires…



Et pour arriver à remplir cette charrue pleine de bière chti, il faut d’abord récolter le houblon. Ca, c’est le travail des anciens, assis sous le fameux parapluie qui les protège… du soleil.