Ca a commencé par un (court) voyage avec une arrivée dans le brouillard de la campagne picarde. De champs à perte de vue, pas âme qui vive.
Un héron faisait du rase motte dans un champ de terre grasse ; deux rapaces se baladaient à la recherche de quelque mulot à se mettre sous la dent.

Ca a continué avec une visite (tardive) d'un petit père noël qui était bien ennuyé avec ces paquets sans étiquette ; on a fini par y arriver !

Ca s'est poursuivi par un (deux, trois, ...) apéros sympas et un repas digne d'un véritable cordon bleu (comme le sont toutes les mamans du monde).

Les jeunes (comme on dit) ont joué aux jeux de société, les vieux (comme ils disent) ont essuyé la vaisselle.

Je vous passe le lapin de garenne, coursé dans le sous-sol ; enfin... pas vraiment coursé, vu qu'il était complètement mort dans un sac en papier ;-)
Je le tenais par les pattes et papa officiait avec le couteau super aiguisé. On te l'a déshabillé en dix minutes, et il y avait du sang sur le sol de la cuisine. Que voulez-vous mon brave, c'est le sort des lapins de garenne...



Mais ce qui restera dans les mémoires, c'est encore et toujours les retrouvailles des 3 frères autour de leurs parents, avec les rires, les histoires (de notre temps ....), les chouchous et les gavroches, et le plaisir tout simple de se retrouver ensemble.

Le bonheur quoi !