Carnet de vie

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 22 septembre 2008

Poison !

Les mamans toxiques, je savais que ça existait (je vous laisse chercher ... un p'tit coup de Google...). En général, et curieusement, ce sont souvent celles des autres.



Mais qu’on avait décidé de leur offrir des trousses de naissance, ça m’épate ! Surtout qu’en général, ces mamans-là deviennent toxiques quand elles ne sont plus en âge d’avoir des enfants (ceci étant peut-être la cause de cela). Quoique on ne soit pas sûr qu'elles vont leur être offertes ; le point d'interrogation nous laisse dans l'expectative.

PS : j’imagine que le journaliste – peut-on appeler ça un journaliste ? – a voulu écrire « Les trousses de naissance offertes aux mamans étaient toxiques ». Mais notre époque veut qu’on aille toujours plus vite, toujours plus loin (pour quoi faire ?).
Son inconscient, peu adepte des galipettes de notre belle langue, a fait fourcher la sienne. En fait de galipette, il s’est ramassé !

mercredi 27 août 2008

Une France de propriétaires (mon oeil)

Mais quelle idée nous a traversé l'esprit quand nous avons décidé d'acheter une maison ! Jeune actif qui cherche à t'installer, laisse tomber, c'est pas le moment !
Après quelques semaines de recherche et de visites de mini-maisons, avec des mini-jardins ou des mini-cours, nous avons choisi une belle petite maison avec de beaux volumes et un "grand" jardin de 100m². Alors on décide de se lancer et de signer un compromis ! Jusque là, tout va bien et nous sommes super optimistes pour l'avenir : nous, on est des gens organisés et le dossier va être bouclé en deux temps, trois mouvements !
Que nenni ! C'est là que commence l'expédition administrative. Après consultations de quelques banques, on décide de monter un dossier de prêt. Donc on réunit tous les papiers nécessaires et passer deux soirées à faires des photocopies : quittances de loyer, contrat de travail et fiches de paie, diagnostics amiante, énergie, etc. Bref, le dossier est déposé à la banque le 17 juillet. Bien sûr, il est complet ! Du moins, c'est ce qu'on croit !
19 juillet, je cours à la banque pour récupérer, faire remplir à Nico pendant sa pause et redéposer les papiers relatifs à l'assurance et à notre demande officielle de prêt. Ils n'auraient pas pu les donner avant ? je précise que c'est un samedi.
Jeudi 23 juillet : appel de la banque, il faudrait une attestation de l'employeur pour attester que je suis embauchée définitivement. Merci gentil patron qui me fait le papier sans problème alors qu'il reste 3 semaines avant la fin de ma période d'essai. Je le porte à la banque le vendredi 24 juillet.
Vendredi 31 juillet : appel de la banque; il faudrait les trois derniers relevés de compte de monsieur. Que nous portons le jour même.
Mardi 04 août : appel de la banque (ça devient vachement original je trouve), il faudrait une caution parentale. Quelle bonne idée de nous parler de ça un 4 août ! Les gens ne sont pas du tout en vacances à cette époque là !!! Le dossier restera bloqué en attendant le retour de vacances des parents ! Mais ils se dépêchent de remplir les papiers et fournir les justificatifs dès leur retour et nous portons tout ça à la banque le mardi 19 août.
Désolée pour la longueur, mais ce n'est pas fini !!!

Mercredi 20 août : appel de la banque, il faudrait une attestation sur l'honneur des parents de monsieur, avec un diagnostic d'habitabilité et de surface (tiens, jamais entendu parler de ça) et un devis du montant des travaux (n'importe quel devis fera l'affaire, il faut juste qu'il soit du bon montant). Alors on se dépêche de faire faire un devis et de faire passer un expert dans la maison (merci l'agence de nous ouvrir encore une fois la maison). Papiers déposés à la banque le samedi 23 août et grosse mise au point avec la conseillère revenue de vacances. Oui, la conseillère a eu le temps de partir et de revenir et le dossier n'est toujours pas bouclé ! Elle nous assure qu'elle va régler ce dossier le plus rapidement possible et que tous les papiers sont OK. (Je ne sais pas pourquoi mais je n'y crois pas trop).
Conclusion provisoire : aujourd'hui nous avons encore eu un appel pour nous dire que le devis devait correspondre aux travaux électricité et chauffage (alors que la semaine d'avant peut importait le devis, vous notez le changement de consigne ?). Mais il paraît que notre dossier a été accepté alors tout va bien !
Nous sommes donc encore en train de faire faire un devis mais on y crois. On va y arriver !

Je suis impatiente de commencer les travaux…

mardi 13 mai 2008

Y'en a marre

Liste de professions qui font souvent grève :
Cheminots
Conducteurs de métro ou de bus
Chauffeurs de taxi
Enseignants
Infirmières
Chauffeurs routiers
Aiguilleurs du ciel
Postiers
Eboueurs

Liste de fonctionnaires ou assimilés
Infirmières
Aiguilleurs du ciel
Enseignants
Cheminots
Postiers

Liste de corporations à fort lobbying (entendez : qui peuvent foutre la merde sans qu’on leur dise rien) :
Chauffeurs routiers
Chauffeurs de taxi
Eboueurs

Liste de professions susceptibles de bloquer facilement le trafic, l’économie, l’activité (barrer les mentions inutiles) de la France :
Chauffeurs de taxi
Cheminots
Aiguilleurs du ciel
Conducteurs de métro ou de bus

Liste de gens sans profession qui se mettent tout de même en grève (faut le faire, non ?) :
Lycéens
Etudiants

Liste de professions que je n’ai jamais connues en grève depuis 30 ans :
Informaticiens
Comptables
Banquiers
Boulangers
Epicier du coin – souvent appelé l’arabe du coin, mais qui bosse de 8h à 21h 7/7 -
Coiffeur - sous la tente à Cajarc ;-) –
Notaires
PDG
Vendeur de téléphone portable
Vendeuse dans l’habillement
Opticiens
Fleuristes
Bouchers
Femmes de ménage
etc…

Il doit y avoir des dictionnaires différents dans lesquels la définition du mot travail n'est pas toujours la même ;-)

No more comment...

dimanche 16 mars 2008

Champagne !

Je dois être un peu con-con, mais il y a des choses qui m’échappent…

Lu dans le journal :

Le champagne « étendu »
L’aire d’appellation, qui comprenait 319 communes sur 33500 hectares, va pouvoir compte 357 communes.
[…]
La liste des communes sera connue dan une quinzaine de jours.
[…]
L’extension du périmètre de l’AOC avait été décidée en 2003. Mais ce n’est qu’en 2015 que l’INAO déterminera les parcelles des nouvelles communes…
[…]
Comme il faut 3 ans pour produire du raisin pour le champagne et encore 3 ans pour que les bouteilles bonifient, ce n’est qu’en 2021 que la décision produira ses premiers effets…

La France qui avance, quoi ! :-(

Donc, en résumé, entre la prise de décision et le début de l’action il faut 12 ans (2003-2015). Pour faire quoi ? Des commissions, des réunions, des tergiversations, des querelles de clocher, de la France bien française qui râle, discute, mais n’avance pas !

C’est là que je ne comprends pas trop. Je pige bien qu’il faille étudier les terroirs, l’exposition, les possibilités ; mais qu’il faille 12 ans pour cela, je ne comprends pas.

Pendant ce temps-là, des tas de vignerons sont dans les starting blocks pour vendre leur précieux breuvage à prix d’or en Angleterre ou aux Etats-Unis où la demande dépasse largement l’offre. Le genre de truc qui ne ferait sûrement pas de mal, ni auxdits vignerons, ni à la France en général.

Alors pourquoi ce délai ? Ca reste un mystère pour moi.

vendredi 30 mars 2007

Histoire vraie


Aujourd’hui je suis allé cherché au commissariat la procuration pour le scrutin du 22 avril.

Petit résumé de la procédure pour ceux qui ne connaissent pas : Pour un scrutin, on peut donner une procuration à la personne de son choix, qui doit voter dans la même commune (mais pas forcément le même bureau). Cette personne ne peut avoir qu’une seule procuration. Celle-ci est établi par le commissariat de police.

Ca paraît simple expliqué comme ça, non ? Ben non.

Mardi dernier, je m’étais décidé à faire une procuration, puisque je suis en vacances le jour du scrutin. Au passage, notre chère administration n’a pas trouvé mieux que de coller le vote en plein milieu de nos vacances. Est-ce un choix délibéré (plus de votes de parisiens, têtes de chien, que de votes de provinciaux) ou un manque de concertation ? Personnellement, je penche pour la première solution.

Donc je vais à … la mairie. Ben oui, c’est là qu’on s’inscrit sur les listes électorales, donc ça doit être là qu’on fait une procuration. Logique, non ? Et bien non, tout faux ! Il faut aller au commissariat !!! Je vais donc au commissariat où un gentil policier remplit ma demande et m’informe qu’il me téléphonera lorsque le document sera disponible. Le lendemain, comme promis, il m’appelle. Merveilleux !

Donc aujourd’hui, je vais au commissariat. Devant moi, une personne âgée seule, un couple de femme et un couple de jeunes filles. Ca peut aller, je ne devrais pas en avoir pour trop longtemps.

D’abord la personne âgée : Le policier au comptoir, qui en avait un peu marre des procurations, 300 en une semaine, demande à la dame de remplir l’imprimée. Mais celle-ci n’avait pas l’air fortiche en ce domaine. Elle se met sur le côté et remplit le machin.

Ensuite, les deux dames. Ils s’agissait de deux employées de la Mairie, qui venaient rapporter au commissariat un paquet de demande de procuration incorrectes. Elles commencent à expliquer ça au policier, que tout ça commence à gonfler sérieusement. J’ai appris qu’on ne pouvait pas donner une procuration à deux personnes différentes pour les deux tours (mais comment peut-on avoir une idée pareille !). Entre autres vices de forme, il y avait aussi une procuration donnée à un fils qui n’est pas inscrit sur les listes électorales, et une autre donnée à une fille non majeur le jour du vote. Bref, le policier devra rappeler toutes ces personnes pour refaire une nouvelle demande et les employées de la mairie ont perdues leur temps.

Pour moi, case chance, j’avais bien répondu et j’ai eu mon papier rapidement. Mais je me demande tout de même pourquoi on ne fait pas la demande de procuration à la mairie au lieu du commissariat, d’autant plus que la demande va effectivement à la mairie pour contrôle et validation (normal, le commissariat n’a pas les listes et ne peut rien contrôler). Les policiers emploieraient certainement mieux leur temps à d’autres taches de leur ressort et les employés de mairie gagneraient du temps.

En cette période de campagne, faudrait-il demander à nos illustres ( !) candidats s’il ne serait pas plus judicieux qu’ils apprissent à l’ENA le bon sens plutôt que la manière de sourire à une caméra ou les mots à employer dans leurs discours.

vendredi 23 février 2007

Ca m'énerve.... mais je me soigne !


Dans la rubrique des choses qui m’énervent, il y a le tube de dentifrice. Quand j’étais plus jeune – il y a longtemps ! – les tubes de dentifrice étaient métalliques. C’était bien pratique car on pouvait les rouler au fur et à mesure qu’ils se vidaient. On pouvait aussi les vider quasiment jusqu’à la dernière miette en appuyant bien. Bref, c’était un système qui marchait bien et tout le monde était content.

Un jour, un mec s’est levé de mauvaise humeur en se demandant ce qu’il pourrait inventer pour emmerder ses concitoyens (ça arrive de plus en plus souvent !). Il a trouvé le tube de dentifrice en plastique. Il paraît que ça coûte moins cher ! La belle affaire.
Ca coûte peut-être moins cher, mais moi je n’arrive pas à le rouler. Essayez un peu pour voir ; dès que vous avez le dos tourné, il se déroule aussi sec (façon de parler). Il y a bien le coup de la pince à linge pour le tenir roulé, mais c’est pas très pratique. Si en plus vous avez le malheur de ne pas le rouler et de le mettre dans un verre ou un pot avec les brosses à dent, tout le dentifrice s’empresse de redescendre au fond du tube, vous obligeant la fois suivante à le presser comme un malade pour avoir une précieuse noisette de produit. Et pour ce qui est de le vider complètement, accrochez-vous !

Vous, je ne sais pas, mais moi ça m’énerve !

Du coup, je me pose des questions :
  • Est-ce que les mecs qui inventent des conneries pareilles se lavent les dents ?
  • Est-ce qu’ils se rendent compte que le plastique pollue (déjà à la fabrication) et qu’il est peu biodégradable (merci pour la planète) ?
  • Est-ce qu’ils le font exprès d’inventer des objets moins pratiques pour remplacer ceux qui allaient bien ?
  • Est-ce que, si tout le monde boycottait le tube en plastique, ils reviendraient au tube métallique ? ou bien trouveraient-ils quelque chose de plus pervers ?


Ok, ça ne m’empêche pas de dormir ; je me soigne et avec l’âge, ce genre de chose m’énerve de moins en moins. Mais tout de même, je me demande quelles sont les limites de la connerie humaine – si tant est qu’il y en aient -.