Carnet de vie

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 8 septembre 2008

A fond (d'écran)...

Et si je vous parlais de futilité !

Genre pas tout à fait geek, mais presque.

Mon fond d’écran, c’est un machin que je vois tous les jours. Forcément puisque je travaille sur un ordi, c’est mon métier. Alors de temps en temps, il me prend la lubie de le changer.

Et comme je suis plutôt (je sais ! c’est le chien de Mickey !!!!), comme je suis plutôt ordonné (certains diront maniaque, mais je les ignore !), je me fabrique mon propre fond d’écran sur lequel je peux classer mes merdes icônes comme je veux. En général (ou en lieutenant comme on voudra), je pars d’une belle photo, à laquelle j’ajoute des dessins, des bulles, des flèches et autres conneries. Le challenge étant de positionner tout ce bazar pour que les icônes tombent au bon endroit. Ca donne un truc comme ça.



En haut à gauche, tout ce qui concerne le boulot. A droite tout ce qui est personnel, la généalogie, les photos, eBay, et le bouquin en cours.

En bas, le coin fouillis, les coins fouillis, qui sont quand même classés. C’est pas parce que c’est un fouillis que ça ne doit pas être rangé. A gauche les pense-bête, genre les notes avec les login et mot de passe que je ne retiens pas. A droite le fouillis qui est vraiment un fouillis, c’est-à-dire les trucs en cours que je n’ai pas encore classés (j’appelle ça le « vrai fouillis »). Au milieu le fouillis malin, par exemple, les tarifs de la poste en PDF (toujours pratique).

Je sais, vous vous en foutez, mais c’est mon blog et je raconte ce que je veux dedans. Y compris des trucs pas intéressants et dont tout le monde se fout.

Et si j’en entends encore un qui fait une remarque, je refais un billet sur le même sujet ;-)

PS1 : Les proportions, c'est parce que l'écran est un 22 ("pouces", pas "long rifle").

PS2 : La dame, c'est Carla Bruni ( note, c'est juste pour être mieux référencé, hi hi hi !!!!!).

PS3: Je me fous d'être bien référencé !!!

lundi 1 septembre 2008

La fête des Moissons

Dimanche, balade à Saint Jans Cappel

La fête des moissons, c’est l’événement à ne pas rater dans la flandre française profonde. Tellement à ne pas louper que ça fait dix ans qu’on dit qu’on va y aller, et ça fait dix ans qu’on n’y va pas.
Alors hier, on s’est décidé. Surtout qu’il n’y a finalement qu’une trentaine de kilomètres pour aller dans cette Flandre magnifique.

D’abord la fête : c’est une manifestation qui voit passer plus de 10.000 visiteurs sur 6 hectares d’animations. Cela va des moissons à l’ancienne, aux labours, à la fabrication du beurre, en passant par les artisans, les danses folkloriques et les ventes de produits régionaux.



Les éternels sabotiers et dentellières sont bien sûr de la fête.





Et puis il y a les chevaux, des vrais de vrais comme on en voyait autrefois dans toutes les fermes, avant le temps des tracteurs.





Il y a aussi les charrues (les deux chevaux de l’époque !). On a choisi de montrer les moins ordinaires…



Et pour arriver à remplir cette charrue pleine de bière chti, il faut d’abord récolter le houblon. Ca, c’est le travail des anciens, assis sous le fameux parapluie qui les protège… du soleil.