Page d'accueil Nous écrire Plan du site Copyright Informations Liens
DIVION : L'histoire de Divion

L'origine du nom
 
Les Romains avaient à Houdain un établissement militaire « CASTROM » au lieu dit les bois des tours où se trouvaient des fossés et des fondations remontant à l'époque de la Domination Romaine en Gaule.
Non loin d'Houdain était un endroit appelé Divium, parce que deux chemins « Duse vix » s'y rencontraient : La Grande Chaussée Romaine « Via Cosquaéra » de Thérouanne à Arras et la Voie Militaire de second Ordre « Via Terrera » de Saint Pol à Estaires.
Le mot latin Divium s'est francisé et après avoir été DOVIS au XI ème siècle et DOVIUM au XIII ème siècle, il est devenu DIVION.
Le village de DIVION est bâti dans une vallée profonde.
Des hauteurs environnantes on peut voir vers l'est, la ligne des monts d'Houdain, au sud la forêt d'Olhain, à l'ouest, le bois de Cuvigny, dernier rempart vers les collines de l'Artois.
Au Nord, la Flandre ; dans le lointain, on distingue Cassel et le Monts des Cats. A l'arrière plan on distingue les bois de Labeuvrière, puis Béthune.

Le château
 
Chateau de Viel-Fort Le château de Divion, construit au XIIIème siècle, fut d'abord une forteresse. Il a longtemps servi d'abri aux populations menacées par les invasions des Normands. Il a été assiégé en 1522. Il fut ensuite très endommagé lors du siège de Béthune, en 1710, puis complètement détruit en 1791.
L'un des premiers proprétaires de la terre de Divion fut la Famille de DIVION, dont fit partie Jeanne de Divion, morte le 6 octobre 1331 sur le bûcher à Paris.
Le château de Viel-Fort

L'église
 
La première église de Divion, dédiée à Saint Martin, fût brulée en 1450. La chapelle du château fut alors restaurée et tint lieu d'église. Elle fut démolie et reconstruite en 1853.
Le véritable renouveau est à situer en 1882/1883. A l'occasion de leur 50 ans de mariage, les chatelains du Vieilfort firent un don de 20 000 francs, ce qui permet l'agrandissement de l'église.
A l'intérieur on peut voir un baptistère aux armes de Beaulincourt datant de 1630.

Commune et démographie
 
A la fin du XIXème siècle, Divion est un bourg de 1200 habitants environ. La découverte du charbon va entrainer une hausse importante de la population dans la première moitié du XXème siècle et celle-ci dépassera 11000 habitants en 1959. On sait ce qu'il advint des mines de charbon dans le Nord et le Pas-de-Calais et, aujourd'hui la population de Divion est revenue aux environs de 8500 habitants.




Accueil | Généalogie | Ressources | Vieux chemins | Les moulins | Carnavals et Géants | Liens | Nous écrire