Fort de VAUX - 1916
…Sauve tous ces malheureux blessés restés là dans la neige et le sang. Le mien bouillonne de rester là pendant qu'il y a tant à faire là-bas à ramasser tous ces malheureux. Pourquoi ne pas vouloir de femme là où elle serait si nécessaire ?…

29-02-1916


Extrait d'une Lettre de Mme Vanier à son fils, brancardier au fort de VAUX.
Mme Vanier s'engagea au Val-de-Grâce comme garde de nuit dans la salle des tuberculeux.