Lettre de Melle Scheerlinck, de l'Institution royale de Messines
Le jeudi 15 [octobre 1914], nous avons le 5è Lanciers (Royal Irish Lancers), le vendredi 16, le 16è Lanciers en plus Le soir, ils rentraient rompus, brisés et après s'être débarbouillés, ils se mettaient au piano ou devisaient gaiement entre eux. On n'aurait jamais dit des hommes qui avaient affronté la mort pendant douze, quatorze et parfois dix-huit heures consécutives().


Cité par Francis DE SIMPEL, Vice-président, in Mémoires de la société d'histoire de Comines-Warneton et de la région tome XIX, 1989