Page d'accueil Nous écrire Plan du site Copyright Informations Liens
LUCHEUX : Hommage à Julien Dolé


Julien Dolé : (Lucheux 1879-Amiens 1953)

II a connu le vieux Lucheux des années 1880 à 1914, où il avait passé son enfance et sa jeunesse.
Fils de Eugène Dolé (né en 1842), tisseur en coton à Lucheux et de Clémence Cousin. II était petit fils d' Augustin Dolé (1813-1860) et de Julie Dieulouard et l'arrière petit-fils de Charles, François, Casimir Dolé, tisserand et de Marie-Rose Grimbert, fille d' un maréchal ferrant de Lucheux.

Julien Dole avait 35 ans lorsqu'il fut mobilisé en août 1914 et 37 ans lorsqu'il écrivit ce long poème en alexandrins à la gloire de son village natal.
Démobilisé en 1919, il s'installa pour raisons professionnelles à Amiens où il termina son existence en 1953.

Ce document a été transmis par Jocelyne Laloy, secrétaire de la mairie de Lucheux, à Serge Dolé qui a bien voulu me le confier.

En le lisant, bien que beaucoup plus jeune que ledit Dolé, j'y ai retrouvé le Lucheux où j'allais jeune enfant rendre visite à mes cousines, le pays de ma grand-mère.
Tout ce qu'il dit sent le vrai Lucheux d'antan, particulièrement les "mûres à foison" dont ma cousine faisait une soixantaine de pots tous les ans et que nous dégustions sur les tartines du pain d'un kg (ça fait de grandes tartines) accompagné d'un verre de limonade, de la Luchoise évidemment.
Et puis une pensée particulière pour ces sabotiers de la ligne 70 qui ne sont rien moins que mon arrière grand père, son frère Julien et mon arrière aarrière grand père, Léon, les fameux sabotiers de la carte postale de Lucheux.

Vous pouvez télécharger l'intégralité du texte de Julien Dolé, au format PDF, en cliquant ici (4,4 Mo).

LUCHEUX au XIXe siècle
Nouveau livre : LUCHEUX au XIXe siècle


Accueil | Généalogie | Ressources | Vieux chemins | Les moulins | Carnavals et Géants | Liens | Nous écrire