Page d'accueil Nous écrire Plan du site Copyright Informations Liens
MERVILLE

Organisation municipale et vie de la cité en 1785
d'après le "Calendrier général du Gouvernement de la Flandre, du Hainaut et du Cambrésis", imprimé à Lille, chez la Veuve Henry
(Extrait de "Histoire de Merville" L.D. Bézégher)

Merville est une des douze villes principales de la Flandre française, avec Lille, Douai, Orchies, Dunkerque, Bergues, Gravelines, Bourbourg, Cassel, Bailleul, Armentières et La Bassée.

État civil :
- Le Magistrat est un des chefs collèges de la Flandre maritime. Il a droit aux assemblées générales du département, exerce toute justice en matière criminelle et civile et en fait de police, tant au dedans qu'au dehors de la ville - à l'exception des causes purement réelles dans l'enceinte de la ville, qui sont de la connaissance des baillis et des hommes cotiers.
Le Magistrat est composé d'un Mayeur et de sept échevins, à la nomination du Roi ; le renouvellement se fait par l'Intendant de la province, par commission de la Cour (c'était jadis le "premier Banc de la Loi, ou de la Keure").
- Mayeur : Henri Ledien
- Premier échevin : van Kempen de Creusart, avocat
- Échevins : A.-J. Boudville, avocat ; L. Duret ; J. Harduin ; de Saint-Georges ; P.-J. Dassonneville ; A. van Troyen
- Greffier : Wallart père
- Trésorier : A. Harduin (Grand Bailli d'Estaires)
- Procureur fiscal : C. Ducatez
- Clerc de loi : J.-B. Merchez
- Subdélégué : Henri Ledien
- Il y a à Merville une autre juridiction, - et Second banc de loi - appelée la "seigneurie d'Hoste", composée d'un Bailli et de sept hommes cotiers à la nomination du seigneur. Cette loi (dite dans le reste de la Flandre flamingante "banc des Parchons") n'a que la connaissance et judicature des causes réelles (concernant les biens matériels) et foncières sur toutes maisons et fonds qui forment l'enceinte de la ville.

Bailli et hommes cotiers :
- A.E.J. Wallart fils ; bailli, premier officier du seigneur
- P.B. Vignoble ; J.B. Ledien ; A.J. Boudville ; L. Vanderberghe ; A. van Troyen ; J. Harduin, Meunier de La Hennerie
- Wallart père, greffier
Il y a à Merville une Mayeurie fieffée, que le seigneur a réunie depuis de longues années à son domaine.
Les offices, suivant les dénombrements anciens, sont ce qu'on appelle "la Flandre ammanée" :
- Mayeur fieffé : A.E.J. Wallart fils
Il y a aussi à Merville un Bailli de Roi, office qui fut exercé par des Lieutenants baillis jusque vers 1707.
Cet office appartient aux enfants de M. Castel, petits-enfants de M. Monmonier-Dupuich. A cet office sont annexés de beaux droits et prérogatives, tels que préséance aux processions, assemblées publiques et dans la Chambre du Magistrat, - quoique le Bailli ne soit que "l'homme public", sans qualité de juge.

Collège :
Il y a à Merville un très beau Collège, où l'on enseigne les humanités, gouverné par un principal (M. Engrand) et deux régents (MM. Delave et Tulier).

Couvents :
Les Capucins ont un très beau jardin.
- Gardien : M. Brice
- Syndic : M. van Kempen de Creusart
Les religieuses de l'ordre de Saint-Dominique et de Sainte-Catherine de Sienne prennent des pensionnaires et vont aussi garder les malades. La Prieure est Soeur Pétronille Le Cocq.

Clergé :
- Conseil, curé-doyen du district
- Bailleux et Desprès, vicaires
- Auguste Hugues, coutre, et Bridelance, maître de musique

Avocats :
Maîtres A.J. Boudville, van Kempen de Creusart et L. Pruvost.

Notaires royaux :
Maîtres A.J. Boudville et L. Pruvost
Tabellion : A.J. Boudville
Procureurs : M. Maes, Smaeghe, Boudville jeune et Ducatez

Poste aux lettres : M. Mas, directeur
Courrier :
- Pour Béthune : lundi et jeudi. Départ vers 7h du matin, retour le même jour vers 5h du soir
- Pour Armentières : mercredi et samedi à 6h ; retour le même jour vers 7h du soir
- Pour Saint-Venant : tous les jours à 8h30, retour vers midi
- Pour Estaires : tous les jours après-midi, retour le lendemain vers 8 h
- Pour Lille :
- de la Toussaint à Pâques : lundi et vendredi, retour le lendemain
- de Pâques à la Toussaint : mardi et vendredi, retour le lendemain
- Pour Bailleul : mardi et vendredi, retour le même jour
- Pour Aire et Saint-Omer : le vendredi, retour le lendemain

Foires franches :
Deux, tant pour les toiles, qui sont exemptes de tout droit, que pour les autres marchandises ou denrées :
- la 1ère, obtenue tout récemment du Roi : le 8 juin.
- la 2e : le 15 septembre.

Marchés :
- Franc marché : le 2ème mercredi du mois (2ème mardi en cas de fête).
- Autre marché : tous les autres mercredis.
(On trouve au marché franc beaucoup de toile à acheter, exemptes de tout droit comme aux jours de foire.)

Barque publique pour Armentières :
- de Pâques à la Toussaint : Départ à 6h du matin, retour le même jour.
- de la Toussaint à Pâques : les lundi, mercredi et vendredi.







Accueil | Généalogie | Ressources | Vieux chemins | Les moulins | Carnavals et Géants | Liens | Nous écrire