Page d'accueil Nous écrire Plan du site Copyright Informations Liens
MERVILLE

Emile en 1944
Bribes de l'Histoire...


Germaine et Louise BRICE vers 1910
A Merville, sur la route de Calonne, près de la Lys, Joseph BRICE (mon grand-père) et ses deux soeurs Louise et Germaine, achètent un grand terrain et y font construire trois maisons similaires avec des portes de communication intérieures : c'est plus pratique pour aller se voir quand il pleut ou quand il fait froid.
Mon grand-père, Joseph, est marié avec Alice CASSEZ. Ils ont trois enfants (Henri, Albert et René) et habitent la plus grande maison. A côté, sa soeur Louise, restée célibataire, a juste une maison de deux pièces. La troisième maison est occupée par son autre soeur, Germaine et son mari Emile FOLLET, ancien cheminot.
Un grand potager, des arbres fruitiers, quelques poules, des lapins et une chèvre pour le lait. Voilà le quotidien assuré. Tout le monde vit en harmonie, et les trois garçons d'Alice et Joseph courrent d'une maison à l'autre.

En 1940, voici à nouveau la guerre. Joseph a combattu en 14/18 ; la grande guerre lui a pris un oeil. Il recevra la Légion d'Honneur en 1963.
C'est l'occupation. Les allemands ont abattu un avion anglais et recherchent les pilotes. Ils viennent fouiller les trois maisons en prenant Joseph et Emile comme boucliers humains. Ils n'hésitent pas à tirer dans la maison ; le carrelage en porte encore les traces aujourd'hui.
Joseph remarque que ses poires disparaissent des arbres pendant la nuit. Pour prendre le maraudeur au piège, il tend des fils entre les arbres. Le soir venu, le voleur vient cueillir les poires ; il se prend les pieds dans les fils et se met à jurer... en allemand ! Toute la famille craint les représailles, mais ils en seront quitte pour la peur.


Marie VERS, Alice CASSEZ, Louise BRICE, Joseph BRICE
devant leur maison en 1927
Carte d'Identité d'agent retraité de Emile FOLLET
(agrandissable)
Emile FOLLET
En ces temps de guerre et d'occupation, on s'énerve vite pour pas grand-chose. Le 12 juin 1944, Germaine et Emile se disputent au sujet du tisonnier. Emile, énervé, va faire un tour pour se calmer. Son ancien métier de cheminot l'amène le long de la voie ferrée où le destin l'attend :
L'aviation américaine cherchait à détruire tous les terrains d'aviations allemands. Celui de Merville-Calonne avait déjà été bombardé les 9, 10 et 11 juin 1944. Les avions se présentaient toujours dans le sens ouest-est et l'alerte était donnée suffisamment tôt pour que l'on puisse se réfugier dans les caves. Ce 12 juin 1944, les avions se présentèrent dans le sens sud-nord et, sans que personne ne puisse le prévoir, les bombes ne tombèrent pas en pleine campagne sur le terrain d'aviation, mais sur un quartier de Merville faisant 56 morts et 59 blessés. Parmi ces morts, Emile FOLLET gisait, près de la voie ferrée...

Albert BRICE Louise BRICE, Marie VERS, Alice CASSEZ
à Merville vers 1922
Joseph BRICE et Alice CASSEZ
1969
Joseph BRICE
Légion d'Honneur en 1963
Souvenirs - Colette BRICE




Accueil | Généalogie | Ressources | Vieux chemins | Les moulins | Carnavals et Géants | Liens | Nous écrire