Page d'accueil Nous écrire Plan du site Copyright Informations Liens
LES MOULINS : Origines

Comme pour de nombreuses inventions, l'origine des moulins ne peut être fixée avec certitude.
L'état actuel de nos connaissances ne nous permet que des suppositions.

Le moulin à eau


 
 
Les premiers moulins connus sont des moulins à eau.
Ils sont apparus, probablement, deux siècles avant notre ère, dans les régions montagneuses du Proche-Orient.
L'ingénieur et architecte Vitruve (1er siècle avant notre ère) a donné la description et le dessin du moulin à eau dans son traité d'architecture. Le moulin de Felleries est conçu exactement sur le même principe. Ce sont fort probablement les romains qui introduisirent en Occident les moulins à eau, mais ceux-ci ne se sont guère répandus, car il était alors plus facile d'utiliser la force des esclaves pour mouvoir les lourdes meules.
Rares sont les documents antérieurs à l'an mille qui les citent. On relève quelques mentions relatives à des domaines carolingiens : Neuville et Lourches comptent au IXe siècle des moulins appartenant à l'abbaye de St Amand-les-eaux. La seigneurie d'Annappes en possède cinq. On en recense également à Anzin (867-876), près d'Arras, à Brebières (871), à Lambres (877).
Les mentions de moulins hydrauliques vont cependant pulluler au Xle, Xlle siècle. A cette époque de grands travaux d'aménagements des cours d'eau, l'installation de moulins répond à une nécessité économique, et fournit un surcroît de revenus appréciable. On utilise le moulin pour de nombreux et nouveaux usages, d'autant que le fer fait son apparition dans la fabrication des mécanismes. (*)
 
 
moulin à eau
Moulin à eau
Hortus Deliciarum
(Le jardin des délices)
Encyclopédie chrétienne
composée par l'abbesse
Herrade de Landsberg
au Mont St Odile (Alsace)
vers 1180 (1)

 
 
Il semblerait que l'Orient, le Seistan plus précisément, connaissait le moulin à vent dès le Vlle siècle. Toutefois, ce moulin était très différent des nôtres avec un arbre-moteur vertical, et des pales en matière végétale qui font tourner la meule située à l'extrémité inférieure de ce même arbre. Il en existe encore de nos jours en Afghanistan. Il est de plus en plus vraisemblable que le moulin à vent que nous connaissons dans nos régions est une invention occidentale. Il n'est toutefois pas encore possible de l'affirmer.
On ne peut que se fier aux mentions, dont les plus anciennes remontent à 1180 pour la Normandie, 1181-1196 pour l'Angleterre, 1183-1195 pour la Flandre. Les premières illustrations connues dans l'état actuel des recherches remontent à 1270. Elles représentent toujours des moulins sur pivot. A cette époque, le moulin est déjà très répandu : un acte de 1251 en cite 21 dans la région de St Omer-Cassel. (*)
 
 
Le moulin à vent


moulin à vent
La plus vieille représentation
d'un moulin à vent
le "vieil rentier" d'Audenarde
Environs de 1270 (2)


(*) Texte reproduit dans son intégralité et tiré de :
Toujours vivants, les moulins. Jean BRUGGEMAN, édité par l'ARAM Nord - Pas-de-calais - 1986

Sources :
(1) Toujours vivants, les moulins. Jean BRUGGEMAN, édité par l'ARAM Nord - Pas-de-calais - 1986
(2) Moulins des Flandres,Yves COUTANT, Editions SAEP - 1986

Accueil | Généalogie | Ressources | Vieux chemins | Les moulins | Carnavals et Géants | Liens | Nous écrire