Page d'accueil Nous écrire Plan du site Copyright Informations Liens
LES MOULINS : Destructions

Bien qu'imposants par la taille, les moulins, et particulièrement ceux à vent, sont fragiles.
Après un nombre de moulins toujours croissant,
les XIXème et XXème siècle ont connu le déclin des moulins.
Voyons ci-dessous les diverses causes de destructions et de déclin des moulins.

 
Les incendies
C'est probablement la première cause de destruction des moulins à huile à pivot. Ceci est du au fait que ces moulins étaient bâtis entièrement en bois ; de plus il était nécessaire d'y faire du feu afin de produire l'huile.
 
Les tempêtes et ouragans
Paradoxalement, le vent qui sert à faire tourner le moulin est aussi une cause importante de destruction.
Chavatte mentionne dans sa chronique que plus de 100 moulins furent ainsi détruits en mars 1686.
L'an VIII a vu la descruction d'une dizaine de moulins en Flandre.
La nuit du 13 au 14 novembre 1940, une tornade a renversé de nombreux moulins, en Flandre, en Belgique et même en Hollande.
 
Les guerres
Evénement destructeur par nature, la guerre n'a pas épargné les moulins.
Ceux-ci, de par leur situation en hauteur, étaient des postes d'observation de premier ordre. Pour cela, il devinrent les cibles privilégiées des ennemis qui n'hésitèrent pas à les dynamiter ou à les bombarder.
Ce fut notamment le cas lors de la Grande Guerre dans la région d'Estaire, Merville, Bailleul.
 
L'essor de l'industrie
Dernière cause de déclin, le progrès a remplacé l'énergie du vent et de l'eau, par celle de la machine à vapeur, puis ensuite par les moteurs électriques.
Depuis le début du XXème siècle, les machines ont imposé leur technologie.
Les minoteries et les ouvriers ont remplacé le vent et le meunier...


Accueil | Généalogie | Ressources | Vieux chemins | Les moulins | Carnavals et Géants | Liens | Nous écrire