Page d'accueil Nous écrire Plan du site Copyright Informations Liens
La signification de nos patronymes


A
B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Haut de page

 BAIL : Nom de dignité employé comme sobriquet , Gouverneur , nom breton qui a désigné la tache blanche sur le front.
 BAILLEUL : Nom de localité d'origine (assez fréquent).
 BARBERIE (BARBERY) : Forme corse de barbier. Au moyen-âge, le barbier, outre le rasage, faisait aussi certaines opérations.
 BECU : Matronyme dérivé de bec, sobriquet qui a eu en ancien français plusieurs significations : ce qui a la forme pointue d'un bec d'oiseau.
 BERNARD : Nom de baptême et nom de famille d'origine germanique.
 BERTIN : Nom de personne d'origine germanique.
 BILLOT : Représente une forme avec aphérèse de (RO)BILLOT, hypocoristique de Robert, matronyme.
 BLONDEL : Sobriquet évoquant la couleur des cheveux.
 BOCQUET : Diminutif de bouc.
 BOIDIN : Forme altérée de BODARD, nom de personne d'origine germanique.
 BOSSU : Désigne le bossu.
 BOUCHEZ : Nom de métier : qui vend de la viande de bouc.
 BOULANGER : Nom de métier issu de bolingarius.
 BOUILLY : Nom de localité d'origine, nom de domaine gallo-romain : Bulliacum.
 BOURETZ : Dérivé de bura, toile grossière faite de bourre de laine, surnom de fabricant (Boureux, Boureur).
 BRICE (BRÈS) : Forme populaire du latin Brictius popularisé par le successeur de St Martin sur le siège de Tours.
 BRICHE : Un piège, un jeu d'adresse qu'on jouait assis, d'où surnom d'un homme rusé, un traître, soit d'un joueur.
 BRICOT : Dérivé de l'ancien français bric : sot, fou.
 BRULANT : Participe présent du verbe brûler, employé au figuré, c'est-à-dire consumé par une passion ardente.
 BRUYER : (Artois, Picardie) Surnom d'un homme obtus.


Haut de page

 CAPON, CAPPON : Variante normande, picarde ou méridionale de CHAPON.
 CARPENTIER : Variante normande, picarde ou méridionale de CHARPENTIER.
 CASSE, CASSÉ : (1) Ce nom issu du terme gaulois cassanos : casse, chêne, a désigné l'arbre caractéristique de la propriété. (2) Représente l'ancien occitan, casse : casserole, lèchefrite et a dû désigner le fabricant, le marchand de casseroles : CASSEZ (dans le Nord).
 CAUDERLIER : Nom de métier, variante CAUDRELIER forme picarde ou méridionale de CAUDRERIER ; ce nom est dérivé de caldaria : chaudière et a désigné le fabricant de chaudières et de chaudrons.
 CHAVATTE ( Nord, Nord-Est) : Forme picarde de SAVATE, surnom de savetier.
 COQUELARD : Vient de COQ. Diminutif : COQUELET, COQUELIN.
 COUPE, COUPPÉ : Participe passé du verbe couper : rendre cocu.
 COUSIN : Vient du latin : consobrium, employé comme sobriquet, qui avait aussi en ancien français le sens d'ami intime, appellatif affectueux. Formes flamandes : COUSYN, COSYNS.
 CRÉPIN : (1) Forme ancienne : CRESPIN, représente le nominatif latin crispinus, popularisé par un saint, martyrisé à Soissons avec Crépinien. (2) CRESPIN est un nom de localité d'origine.
 CRÈS : Nom désignant un terrain pierreux aux abords de la maison. Diminutif : CRESSET, CRESSIN, CRESSOT.
 CROC (CROCQ) : (1) a désigné un fer recourbé à long manche pour tirer à soi quelque chose. (2) Nom topographique dérivé CROCHEZ, ressaut de terrain. Diminutif : CROQUET, CROQUEZ (Nord).


Haut de page

 DEHAENE, DHAENE : Nom flamand, sobriquet, variante de DEHAAN, le coq.
 DHONDT (Nord ) : Forme contractée de DEHONDT, le chien.
 DASSONVILLE : Originaire d'Assonville, hameau, commune de Fampoux, commune de Ham en Artois ou nom de localité d'origine Dassonville, dépendance de Neuve Eglise (Belgique). Le patronyme DASSONEVILLE représente Assonville commune de Macquigny, forme dissimilée d'Assonleville, c'est-à-dire le domaine en haut, au bout de la ville.
 DEBAILLEUL : Originaire de Bailleul (Nord).
 DEBOURSE : Originaire de Bourse (la ), canton de Cambrin (Pas-de-Calais ), bursa avec le sens topographique de renflement de terrain.
 DELACAUCHY : Variante de DELACAUCHIE, originaire de La Cauchie (Pas-de-Calais), canton de Beaumetz-lès-Loges, variante du picard cauchie : chaussée, route, latin : calceata (désignant la voie romaine d'Amiens à Arras).
 DELANNOY, DELANOY : Originaire de Lannoy (Nord).
 DELÂTRE, DELATTRE (Artois, Picardie) : Voir DELAITRE : ancien français.
 DELAVAL : Voir VAL : fréquent souvent avec l'article.
 DELEGORGUE (Nord) : Variante picarde de "de la gorgue", c'est-à-dire gorge, avec le sens topographique de lieu où tombe l'eau après avoir fait tourner un moulin ; aussi nom de lieu d'origine La Gorgue, canton de Merville (Nord).
 DELEURENCE : Fils de Leurence, voir LAURENCE : prénom féminin.
 DELGORGUE : Forme contractée de DELEGORGUE.
 DELHAYE : Forme contractée de DELEHAY, variante picarde de DELAHAYE, vient de haye ; a pu désigner la maison entourée de haies.
 DESABRES : Originaire de Sabres (Landes).
 DESACHÉ : Originaire de Saché (Indre-et-Loire), canton d'Azay-le-Rideau.
 DESACHY : Originaire de Sachy (Ardennes), canton de Carignan et la forme ancienne de Sacy-le-petit, canton de Liancourt (Oise), nom de domaine gallo-romain Saciacum.
 DESPREZ (Nord, Nord-Est) : Nom topographique désignant l'habitation sise à côté des prés ; désigne aussi un nom d'écarts et de lieux-dits.
 DESWARTE (Nord) : Nom flamand, sobriquet : le noir (swart).
 DHERVILLE : Originaire de (1) Héron (le) (Seine-Maritime) ; (2) de Herville (Eure-et-Loir), commune de Chataincourt ; (3) de Louville - La-Chenard (Yvelines), commune de Saint-Martin-la-Garenne ; (4) de Hervilly (Somme), canton de Roissel ; (5) de Héry (Nièvre, Savoie, Haute-Savoie, Yonne).
 DIDIER : Nom de baptême et patronyme représentant le nom latin Desiderius, ancien surnom formé sur le terme desiderium : désir, qui devait avoir un sens mystique, d'où sa faveur chez les premiers chrétiens et en Gaule. Ce nom a été popularisé par l'évêque de Langres (IIIè siècle) et par un évêque de Vienne (VIè siècle) dont le culte était répandu principalement dans l'Est.
 DIEU : Ce surnom a pu désigner un homme resssemblant à l'image traditionnelle du Christ ou s'appliquer à celui qui interprétait le rôle du Christ dans les Mystères au Moyen-Age ; ce sens se retrouve vraisemblablement dans le surnom Dieulefils. Il a pu également être le sobriquet d'un homme orgueilleux, arrogant, sens probable du nom LEDIEU.
 DOTTIN : Nom de personne d'origine germanique ; dod : nom enfantin formé par redoublement, exprimant une idée de balancement. Dérivé : DODON, DODET.
 DUBOIS : Patronyme fréquent, indiquant le bois proche de la maison.
 DUBREUCQ (BREUCQ) : Nom topographique représentant le néerlandais broek : lieu marécageux, fréquent dans le Nord comme nom de lieu dit.
 DUFLOS : Ancien français flos, wallon flo : amas d'eau, mare, servant souvent d'abreuvoir.
 DUPONT : Nom de famille très fréquent qui a désigné la maison située près du pont. Egalement nom de localité d'origine, principalement un nom de hameau très répandu.
 DUPROT : Forme contractée de DUPERROT, originaire du Perrot (Loire), hameau commune de Valfleury et de Saint-Romain-en-Jarez.


Haut de page

 FONT : Source, fontaine, caractéristique de la propriété.
 FROMENT : Désigne un producteur de blé.


Haut de page

 GAMEL : Nom de personne d'origine germanique ; GAMELO, GAMELIN composé avec l'élément gamal : vieux, âgé.
 GAQUÈRE, GAQUERRE (Nord) : De jachère.
 GRAVE, GRAVES : Forme méridionale de grève, issu du latin grava : terrain sablonneux, graveleux. Est aussi un nom de lieu : La grave (Hautes-Alpes), Lagrave (Tarn), Graves (Charentes) et noms de lieux-dits (Languedoc).
 GRIGNARD : En ancien français, adjectif.
 GUILLEMONT : Nom de localité d'origine (Ariège), nom de hameau, commune de Nescus (Lot-et-Garonne), commune de Lisse (Somme), canton de Combles.


Haut de page

 HAMEAU : Forme ancienne plus fréquente HAMEL, avec l'article DUHAMEL diminutif : HAMELIN, HAMELET, HAMELOT.
 HAMIER, HAMIEZ : Nom de personne d'origine germanique Haimhari (haim se rattache à ham : maison ; hari : armée), HAMIAUX.
 HARO : Variante HAROU, HAREU (Normandie), en ancien français : cri d'appel ou de détresse.
 HIBERT : Variante de IBERT : nom de personne d'origine germanique Idberht (id , pourrait se rattacher au verbe islandais idh : travail, verbe idhja : négocier, berht : brillant, illustre).
 HORDE : Voir HOURDÉ : participe passé du verbe hourder, ancien français hurd : claie, palissader, fortifier, caractéristique de la maison.


Haut de page

 JOIE : Nom de personne féminin ; a du symboliser la joie manifestée lors d'une naissance. Egalement nom d'israélite qui doit représenter la traduction de l'hébreu simha : joie.
 JOLI : Variante JOLY (la plus fréquente), issu de jol : ancienne fête scandinave célébrée au milieu de l'hiver, puis fête de Noël. Sobriquet, avait en ancien français le sens de joyeux, gai, ardent.


Haut de page

 LAVALARD : "l'avalar", dérivé du verbe avaler : descendre ; nom topographique désignant une terre en pente.
 LEBORGNE : Variante LEBORNE : a désigné en ancien français celui qui louche, qui ne voit que d'un œil.
 LECLERC, LECLERCQ : Du latin clericus : personne jouissant du privilège de clergie ; avec l'article le : fréquent particulièrement au Nord et au Nord-ouest.
 LECOMTE, LECONTE : A désigné la personne originaire de Franche-Comté ; aussi nom de localité d'origine La Comté (Pas de Calais), c'est-à-dire lieu soumis directement au comté ; aussi nom de hameau fréquent.
 LEFÈVRE, LEFEBVRE, LEFÉBURE, LEFEUBRE, LEFEUVRE, LEFÈBRE, LEFESVRE, LEFEIVRE (Ouf !) : en ancien français forgeron.
 LEGRAND, GRAND : Nom de famille très fréquent surtout avec l'article (relevé particulièrement au Nord, Nord-Est) et désignant un homme de haute taille.
 LESAFFRE : Sobriquet en ancien français : glouton, gourmand.
 LEVEL, LEVEEL : "le veau", en ancien français, sobriquet d'un homme indolent, paresseux.
 LIAIGRE, LIAGRE : Nom de localité d'origine Liaigue (Vienne), commune de Champigny-Le-Sec.
 LORIDAN, LORIDANT, LORIDON : Nom ethnique, représente un dérivé Loredano, c'est-à-dire originaire de Loreto (Italie, province d'Ancone), francisé en Lorette, lieu de pèlerinage célèbre, nom d'immigré italien.


Haut de page

 MAHIEU (Normandie, Picardie) : Forme populaire de Mathieu.
 MAILLARD : Péjoratif désignant "l'homme au maillet", espèce de marteau à deux têtes. (1) Ce nom a pu désigner le collecteur de l'impôt appelé maille : redevance féodale qui s'acquittait par le paiement d'une maille, monnaie qui valait un demi denier. (2) Ce nom peut représenter un nom d'origine germanique Magilhard (magnan : force, puissance ; hard : dur, fort).
 MANCHUETTE : Dérivé de manchu en moyen français "pourvu de manches" (le terme n'est attesté qu'à la fin du XVIè siècle).
 MARSY : Variante de MARCY, nom de localité d'origine (Aisne, Nièvre, Rhône), nom de domaine gallo-romain Marciacum.
 MARTIN : Nom de baptême et patronyme fréquent. Ce nom représente le nom latin Martinus popularisé par l'évêque de Tours, Saint-Martin, évangélisateur de la Gaule.
 MATHIEU : Nom de baptême d'origine biblique, forme latine Matthaeus, grec Mathhaios, dérivé de l'hébreu Mattai, don de Dieu (MAHEY, MATHÉ, MATHON, MATTON, ...).
 MOIRE, MOIRAND : Diminutif MOIRET, variante MOIREZ (Nord), noms de métier ; ces noms doivent représenter le nom de l'étoffe : la moire, bien que ce terme, issu de l'arabe muhaiyar, ne soit parvenu jusqu'à nous que par l'intermédiaire de l'anglais mohair seulement en 1639 ; le dérivé moiré est attesté au XVIè siècle, aussi le nom pourrait être plus ancien.
 MORE, MAURE, MORÉ : Moré en ancien français, brun noir ; aussi drap de couleur foncée, surnom de fabriquant. Dérivé de MORE : MOREL, MORELLE, MOREAUX, MORLET …


Haut de page

 NOIR (Centre, Est, Lyonnais) : Matronyme NOIRE, c'est-à-dire celui dont la chevelure est noire. Dérivé de NOIR : NOIRAT (Savoie), NOIRÉ, NOIRET, variante NOIREZ (Nord).


Haut de page

 OUTREQUIN (Normandie, Picardie) : Représente un nom flamand, variante de WOUTERKIN, diminutif de WOUTTERS, plus le suffixe ekin. Wouters représente le nom de personne d'origine germanique.


Haut de page

 PARIS : C'est un nom de baptême et un patronyme représentant la forme populaire de Patrice, issu du nom latin Patricius, c'est-à-dire le patricien, celui qui appartient à la noblesse. Ce nom a été popularisé par Saint-Patrice, apôtre de l'Irlande au Vè siècle : PARISY, PARISSE, PARIZE, PARIZET, PARISOT, PARISON, PARIZEL.
 PARISIEN : Originaire de Paris. Ce nom est très rare, les parisiens ayant très peu émigré.
 PAUCHARD : Pourrait désigner comme PAUCHET, PAUCHOT, PAUCHON, un pieu, une branche ou une perche retenue par un lien pour former un piège pour prendre le gibier, surnom de braconnier, aussi instrument de pêche, surnom de pêcheur.
 PÉRIN : Variante de PERRIN, hypocoristique de Pierre.
 POIRAT, POIRATON, POIRÉ(E), POIRET(EZ), POIRETTE : Sont des variantes régionales de PORAT, PORÉ, "poireau".
 POLLET : Voir PAUL ; nom de baptême et patronyme assez fréquent, ancien prénom latin popularisé par l'apôtre Paul.
 POUPLIER (Nord-Est) : Forme régionale de peuplier, arbre caractéristique de la propriété.
 PRÉVOST, PRÉVÔT : Dérivé de prévôté, territoire où s'exerçait la juridiction du prévôt.


Haut de page

 QUILLE : a désigné, comme le dérivé QUILLIER, le joueur au jeu de quilles.


Haut de page

 RAVAUD : Doit représenter l'ancien français ravaut : bourde, moquerie, surnom de railleur.
 RENARD : Nom de personne d'origine germanique Raginhard (ragin : conseil ; hard : dur, fort).
 RICARD, RICHARD : Nom de personne d'origine germanique (ric : puissant, hard : dur).
 ROULET : Hypocoristique de Roul : nom de personne d'origine germanique Hrodwulf (hrod : gloire, wulf : loup). Aussi nom de lieu Le Roulet (Puy-de-Dôme), hameau commune de Brousse ; Le Roullet (Allier), commune de Quinssaines.


Haut de page

 SAFFRE : En ancien français, goulu, glouton, surnom de gourmand. Aussi nom de lieu d'origine Saffres (Côte-d'Or). En ancien provencal safre désignait un sable compact servant à colorer le verre.


Haut de page

 TADIÉ, TADIER : Forme populaire de Thadée, nom d'origine biblique, dérivé de l'araméen Taddai, nom de l'un des douze apôtres, forme corse TADDEI.
 THIERRY, THIÉRY : Variante THÉRY, THERRY (Picardie), nom de personne d'origine germanique Theoric (theod : peuple, ric : puissant).
 TUILIER, TUILLIER, TULLIER, TULLIEZ, TULIER, THUILIER, THUILLIER(IEZ) (Nord ) : Désigne le fabriquant de tuiles.
 TONNEL : Forme vocale TONNEAU, dérivé du nom de métier Tonnelier : fabriquant de tonneaux.
 TRAVERSIER : C'est un nom de profession "percepteur du droit de travers", c'est-à-dire du droit de passage.


Haut de page

 VAL : Fréquent souvent avec l'article ; dérivé VALLÉE, forme assez rare.
 VAN : Préposition flamande équivalente du français "de", marque l'origine.
 VANHOVE, VANDENHOVE : "de la ferme", désigne le tenancier.
 VER : Article contracté flamand, se retrouve dans un certain nombre de noms, d'origine topographique, désignant une particularité de la maison ou de ses abords.
 VERMEULEN : "du moulin".
 VIARD, VIART : Forme régionale (Est) de GUIARD : Nom de personne d'origine germanique Withard (wid, wit : bois, hard : dur).



Bibliographie :
Dictionnaire étymologique des noms de famille, Marie-Thérèse MORLET, Perrin - 1997


Accueil | Généalogie | Ressources | Vieux chemins | Les moulins | Carnavals et Géants | Liens | Nous écrire